Centre Orthopédique de Provence

Calcification de la coiffe

Fréquente, et apparaissant volontiers chez une femme de la cinquantaine dont le métier impose une gestuelle particulière et répétitive (coiffeuse, travail à la chaine), elle est due à un dépôt de calcium semblable à de la craie (ce n’est pas un caillou).

Son apparition est généralement sournoise, indolore et la crise douloureuse qui va la révéler correspond à la tentative naturelle de son élimination. L’organisme essaie de la « digérer », C’est la phase de résorption, phase de crise très douloureuse.

L’évolution naturelle de la calcification est donc sa disparition spontanée, annoncée par une crise douloureuse. Dans certain cas, la calcification va persister, ou s’enkyster et continuer à gêner, soit du fait de nouvelles crises douloureuses, soit du fait d’une douleur chronique, jour et nuit, augmentée par les efforts par exemple.

C’est là que va se poser le problème d’une éventuelle ablation chirurgicale. Bien sûr, le traitement initial sera médical : repos, anti inflammatoires, infiltration. Ce traitement permet de donner toutes ses chances  à l’évacuation naturelle de la calcification.

C’est donc après l’échec de ce traitement médical que l’on envisagera la chirurgie. Inutile de faire des examens compliqués : IRM, scanner ou autre. La radio est l’examen de référence. Une calcification chirurgicale se voit à la radio, et sa présence garantie pratiquement que la coiffe n’est pas rompue.

Actuellement cette chirurgie se fait sous arthroscopie. Par  un petit trou, on introduit dans l’épaule une fibre optique qui va permettre de repérer la calcification. Par un 2ème trou, on introduit un « aspirateur » qui permet d’évacuer la calcification.

Cette chirurgie simple, peu agressive, peu douloureuse, est réalisée en ambulatoire. Elle nécessite 2 à 3 semaines d’immobilisation. S’il est souvent possible de reprendre rapidement une activité, il faut protéger son épaule pendant 3 mois en évitant les efforts. Il faudra donc, selon les métiers, prévoir 3 mois d’arrêt de travail.